Chute des U15 !

Auteurs de deux succès à l'occasion des deux premières journées de leur championnat "accession", les Moins de 15 ans du Football Club Pavien se déplaçaient, samedi dernier, du coté de l'Isle-Jourdain, leader invaincu avec trois victoires au compteur.

Le départ en vacances de certains et la grippe qui aura cloué au lit d'autres joueurs ne facilitera pas la tâche au duo Doutre-Figadère pour ce déplacement qu'ils effectueront à 12 joueurs, sans gardien de but.

Le premier quart d'heure sera à l'avantage des "Rouge et Jaune" sans pour autant pratiquer leur jeu habituel. Mathis Ramon aura l'occasion d'ouvrir le score en trompant le gardien local sauvé in-extrémis par le retour d'un de ses défenseurs qui sur sa ligne.

Cette occasion seura la seule du match pour les jeunes paviens qui subiront durant tout le reste de la rencontre. L'Isle-Jourdain aura la main mise sur le match en étant plus agressif et en remportant quasiment tous les duels disputés.

Un mauvais alignement de la défense pavienne permettra aux locaux d'ouvrir le score et de mener à la pause (1à0).
La seconde période débutera mal pour nos jeunes qui perdront Lenny sur blessure.

Les locaux inscriront trois buts supplémentaires au cours de cette seconde mi-temps durant laquelle le ballon n'eut que très peu de temps à rester au sol.

Défaite 4à0 des "Rouge et Jaune" qui s'inclinent donc pour la première fois et qui auront à coeur de réagir au plus vite.

Réaction de Kévin Figadere : "Dommage qu'on est pas pu jouer ce match avec notre effectif au complet. Le score est lourd et reflète certainement un mauvais coaching de ma part. Je ne peux pas demander à des joueurs de refuser le jeu alors qu'ils ne savent que jouer....Au vue des absences et de l'état pitoyable du terrain, nous aurions du malgré tout tenter autre chose.....Je ne me fais aucun soucis pour la 4ème manche face à cette équipe l'isloise qui se jouera au Vieux-Pont avec, j'espère, tout l'effectif à notre disposition et pourquoi un vrai terrain. En attendant, il nous faudra se remettre à jouer et à l'emporter. Merci à Yanis d'avoir mis les gants et au jeune Riton d'avoir fait la touche".